Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 30 novembre 2013

Arabes et Kabyles, Harkis ou FLN, méprisent unanimement et définitivement La Marine…






La Marine estime que l’étiquette de parti « national populiste » est « moins pire » que celle de parti « d’extrême droite », un terme qu’elle récuse pour son parti bleu marine…

C'est quoi ces arguties ? C'est quoi ce charabia ? Des imbécillités de poule mouillée d'élevage en batterie… Quelle honte récurrente à assumer un héritage !… Ce n'est certainement pas papa Jean-Marie Le Pen qui aurait accepté de se livrer à un échange d'une telle fatuité… Des journaleux et leur punching-ball-faire-valoir du moment à égalité dans leur inconsistance…

Seul émerge du verbiage de la donzelle, ici et en tout autre moment, un reniement permanent de papa Le Pen… Voilà tout le fond de ses péroraisons, ne parlons pas de discours, et surtout pas de pensée… Qui ne sait que le respect du père reste une valeur fondamentale ancrée chez tout Méditerranéen, et bien sûr autant chez les Kabyles que les Arabes ?… Voudrait-elle s'attirer les sympathies des Harkis, c'est loupé ! Voudrait-elle trouver des arguments contre une immigration FLN ou de leurs descendants, c'est plutôt ridicule. Des uns et autres, elle ne récolte que mépris… Et les Méditerranéens de France ne sont pas seulement arabes ou kabyles ! Respect Jean-Marie !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire