Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 5 septembre 2013

L’Élysée choisit un nouveau portrait officiel du Président de République… Plus authentique…

Saluons la modestie non feinte de Philippe Massonnet, directeur de l’information à l’AFP :
« Cette image, somme toute assez banale… » … Banale ou tout simplement vraie ?
Flanby : un portrait officiel pétant d'authenticité (photo Denis Charlet pour l'AFP Lille)

L'Agence France Presse (AFP) qui fournit les rédactions en textes et en images aurait décidé de retirer une photo trop vraie de notre Flanby national, rapporte Le Parisien. Le cliché avait été pris ce mardi 3 septembre lors de la visite du "chef de l'État" à Denain (Nord) pour "sa rentrée" scolaire.

En fait, si nos informations sont exactes, cette photo aurait été retirée de l’offre de l’AFP sur sollicitation pressante de l’Élysée. Flanby peu satisfait de son portrait officiel figé et trop peu naturel pris dans les jardins de son tout nouveau squat en juin 2012 aurait été séduit par l’authenticité inespérée de cette photo prise dans le feu de l’action de sa rentrée 2013. Flash… Coup de foudre… Flanby, ordinairement long à la détente, aurait sur le champ décidé d’en faire son nouveau portrait officiel… Nous qui avons la très mauvaise habitude de critiquer quasi systématiquement les faits et gestes à ce Flanby-là, là nous devons dire avec une profonde humilité que nous applaudissons chaleureusement cette décision… Joyeuse rentrée, Flanby ! Fasse que le bon peuple de France te connaisse enfin tel que tu es !

Avec la révélation d'un tel grand-chef de guerre gageons que Bachar al-Assad sera vraiment effrayé, autant que les moineaux des jardins de l'Élysée !



Le contexte : Flanby fait "sa rentrée" à Denain, ce mardi 3 septembre


Making-of / les coulisses de l'info : Quand « tuer » prolonge l’espérance de vie, par Philippe Massonnet


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire