Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 22 juin 2013

En France aujourd'hui : quand la police course la Résistance, les djeunes braconnent les collabos socialos et leur police…


"Socialauds-police-magistrature", tous unis dans la franc-maçonnerie… Des socialauds fébriles imbéciles, pantins éjectables bientôt éjectés… Mais les maîtres du jeu et des partis restent assurément les francs-maçons partout incrustés dans les institutions… Ils sont là… à l’UMP, au FN (Philippot, Collard…), avec Mélanchon… chez les LGBT… Et voilà que l’islam fait irruption… Quel pacte sera conclu entre l’islam et la franc-maçonnerie ? Sera-ce une lutte à mort entre eux ? On peu fort en douter… Pour le moment ils restent interdépendants. Le système biface a besoin soit du renfort électoral de l’islam, soit de l'islam en tant que repoussoir… L’islam a besoin de la complicité du système pour asseoir son implantation. Francs-maçons et islam restent unis dans leur objectif commun visant l’anéantissement de l’influence multiséculaire du catholicisme. Certes si l’islam a pu faire du mal à la France et pourrait encore en faire, ce sera toujours infiniment moins que l’abomination des crimes passés et potentiellement à venir de la franc-maçonnerie, orientée ou extrême orientée à gauche ou à droite… Pour la sauvegarde d’une identité se reconnaissant dans la loi naturelle, la Résistance ne peut être que d'essence catholique… L’insurrection ne doit pas être dirigée contre un parti aux affaires, en vue d’une simple alternance aux affaires… Il s’agit bien de mettre à bas tout un système, un régime… L’insurrection ne peut s’appuyer sur aucun des hommes ou femmes politiques aujourd’hui à l’affût… Une nouvelle génération se lève ! Tous ceux qui ne servent pas cette Résistance insurrectionnelle sont désormais des collabos…




Un jeune homme catholique qui a osé manifester sans violence sous les fenêtres d’une chaîne de télé où pérorait le président de la république est pris en chasse sans autre motif par la police politique à travers les rues de Paris, ligoté, placé en garde à vue, envoyé en comparution immédiate et aussitôt jeté en prison avec une peine de 4 mois dont deux fermes…




Le Grand Remplacement… c’est maintenant ! Le maire socialiste d’Argenteuil Philippe Doucet convoqué à la mosquée par ceux à qui il doit sa mairie… C’est très chaud pour ce maire collabo socialo doucereux inquiet pour son poste en 2014… Foin des insultes… La place est bonne, ça vaut bien une pluie de méchants quolibets esquivés tant bien que mal… La tension monte… C’est alors le commissaire de police d’Argenteuil qui est devenu la cible de la fureur musulmane… Un commissaire de police qui doit être exfiltré après avoir été tabassé par une trentaine de djeunes… Et c’est pas tout, les djeunes il veulent Manuel Valls… Si le spectacle de ce maire chahuté est alarmant… si l’on se demande comment ce maire a accepté de tomber dans ce piège… humilié certes, il a eu malgré tout les couilles d’être là… Eh ! Manolo Valls les corones tu les as où ?





"Suite aux trois agressions successives contre des femmes voilées à Argenteuil, l'équipe d'Islam Info s'est déplacée afin d'aider les musulmans sur place.
Prévenus assez tôt des différentes agressions par des proches des familles, nous avions le devoir de retranscrire la détresse des habitants tout d'abord par écrit puis en vidéo.
Nos caméras ont suivi Sami, Abdelaziz, Elias, Kamel et d'autres...  Le Collectif des Habitants d'Argenteuil a décidé de prendre les choses en mains."


Le maire socialo d'Argenteuil est sans doute franc-maçon comme la plupart des socialauds… Mais la police elle aussi a été investie par la franc-maçonnerie… Tout comme la magistrature… Dès lors on comprendra mieux la collusion "socialauds-police-magistrature"… Et les concepts de "Résistance" et de "collabos" prennent tout leur sens… …  Lire l'article de l'Express :

"… La franc-maçonnerie est doublement heureuse de nourrir en son sein autant de policiers. D'abord, cela la place au-dessus de tout soupçon de complot anti-étatique, accusation qui l'a poursuivie jusqu'au régime de Vichy. Ensuite, nous ne redoutons plus d'être infiltrés par la police : elle est chez nous !"


1 commentaire:

  1. Lu dans le courrier de Rivarol n°3100 du 28 juin 2013
    de Philippe PLONCARD d’ASSAC, Président des Cercles nationalistes :
    VERS UN MAI-68 À L’ENVERS
    Suite à la manifestation contre la venue de François Hollande à M6 dimanche 16 juin 2013, les forces de police se sont livrées à une nouvelle répression d’une brutalité inacceptable.
    Alors qu’il tentait d’échapper à la police politique en civil de Manuel Valls, Nicolas Bernard Buss un manifestant d’une vingtaine d’années, s’était réfugié au Pino Pizza sur les Champs-Élysées où il a été arrêté.
    Après 48 heures de garde à vue et près de 24 heures au dépôt, il a été sur réquisition du procureur de la République, condamné à 4 mois de prison, dont 2 mois fermes « pour rébellion, refus de prélèvement ADN et dégradation de bien privés », ce qui est formellement nié par son avocat.
    Ainsi, se vérifie à nouveau la haine du néo Français Manuel Valls descendant de “rouges” espagnols, qui prend sa revanche de la guerre d’Espagne sur les catholiques et nationalistes français.
    Que M. Valls prenne garde, c’est ainsi qu’a commencé la guerre civile en Espagne en 1936, suite aux exactions, puis aux meurtres perpétrés sous couvert de la République maçonnique espagnole.
    La violence attire la violence et M. Valls et ses collègues pourraient bien en faire les frais.
    On n’en est pas encore à un Mai-68 à l’envers, mais cela va venir, s’ils continuent ainsi.

    RépondreSupprimer