Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 9 avril 2013

Pour l'Europe, un seul espoir que Margaret Thatcher soit réincarnée…


Margaret Thatcher portant le deuil de Ronald Reagan, juin 2004


Margaret Thatcher portant le deuil de Ronald Reagan, tout un symbole… Le deuil d’un monde englouti… Notre deuil aujourd’hui avec l'appel dans l'Au-delà de Margaret Thatcher… Pour nous Européens, le deuil d’un rêve. Le deuil d’une Europe qui aurait été fondée sur ses valeurs ancestrales, sur les valeurs immémoriales de ces peuples… Notre deuil, c’est aujourd’hui le dégoût d’une Europe et de ses prétendus dirigeants fantomatiques girouettes agitées au gré de sondages manipulés, soumises à la technocratie décivilisatrice de la ploutocratie maçonnique et apatride… Le courage, la détermination, la fidélité à des grands principes justes, le sens du Bien commun ont fait la force de Margaret Thatcher… c’est ce que nous attendons désespérément de nos dirigeants actuels… Que ne soit pas dilapidé l’héritage commun de Margaret Thatcher, Ronald Reagan, Jean-Paul II, Lech Walesa, Vaclav Havel, Mikhaïl Gorbatchev sans lesquels l’Europe et la Sainte Russie n’auraient été libérées de la dictature communiste… Et, maintenant reste encore, tâche immense, à libérer une grande partie de cette Europe de la sociale-démocratie qui toujours appauvrit, génère le chômage, clochardise la jeunesse par sa fallacieuse politique égalitariste de redistribution et de prétendue justice sociale… Abattre la social-démocratie ! Un seul espoir que Margaret Thatcher soit réincarnée…


Sans Margaret Thatcher, Ronald Reagan n'aurait pas été Reagan


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire