Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 27 mars 2013

Flanby, plus qu’une seule obsession : attaquer et insulter les catholiques…



Le cardinal Jorge Mario Bergoglio, un Jeudi-Saint à Buenos Aires

Flanby et son compère Pujadas bavarderont ce jeudi sur la télévision d’État… La date choisie n’est pas anodine… Elle a été délibérément voulue… un Jeudi-Saint… Un soir où les catholiques ont bien d’autres intentions que d’écouter les péroraisons d’un pseudo-président tout aussi illégitime que partial… confondant laïcisme et hostilité systématique à l’égard d’une religion, une seule : le catholicisme… Évidemment ce mardi il avait un emploi du temps impérieux : présider à une nouvelle défaite d’une équipe de football prétendue de France… Et cette bafouille inutile, ça pouvait pas attendre la semaine prochaine !

Gageons que dans les foyers catholiques, ce soir-là les télévisions resteront éteintes… Et, si par miracle, ce Flanby-là avait à annoncer la seule chose aimable qu’il aurait à nous dire : « moi-je, je me casse ! », nous le saurions très vite… par un concert de joyeux coups de klaxon sacrilèges qui un Jeudi-Saint retentiraient dans toutes les cités de France osant anticiper les carillons de Pâques…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire