Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 23 mars 2013

1971, Léo Ferré : "Y a trop de cons à gauche"… Aucune allusion bien sûr à Flanby et sa clique de minhistrions, ce serait pur anachronisme !


Vidéo interdite aux "élus du peuple" et aux journaleux



"Trop de cons"… à gauche seulement ? Et si Flanby pris d’une bouffée de chiraquisme décidait d’une grande envolée pour cette assemblée des élus du peuple actuelle… Ce ne sera possible qu’après un an de gavage de la couvée des élus du peuple actuels… Disons à l'automne prochain… Ça serait pas toujours les mêmes qui reviendraient mais toujours la même basse cour… L’ectoplasme Ayrault qui s'écarterait de sa gamelle au profit du petit coquelet Copélovici… Et Flanby bien peinard dans son pot, se prenant pour Chirac… avec l'attente d'une deuxième manche en 2017 : Flanby-la Marine… Et alors qu’y aurait-il de changé ? Il est bien évident que la solution est ailleurs…

Il naviguait en pèr’ peinard
Sur la grand-mare des canards
Et s’app’lait les Copains d’abord
Les Copains d'abord
                                                 (Georges Brassens, Les Copains d’abord)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire