Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 31 décembre 2012

Une année qu'elle commence bien… les vœux 2013 francs et massue à Flanby


Biz’sss…

Merci à tous,

Moi président, je remercie Mlle Nassifatou Diallo et son violeur DSK, sans lesquels je ne serais pas moi président aujourd’hui.

Moi président, je remercie la Marine Le Pen et son Front National pour ses nombreux votes blancs qui m’ont gentiment laissé me faufiler (alors que seulement une moitié de ces électeurs-là auraient pu me barrer la route !).

Moi président, je remercie François Bayrou pour son antisarkosysme primaire et qui a fait voter pour moi, bien que mes plans soient à l’opposé de ses idées.

Moi président, je remercie Mélenchon et son extrême-gauche stalinienne d’avoir, pour moi, vilipendé violemment et méchamment le « candidat sortant d’avance » et d’avoir ainsi déblayé mon chemin.

Moi président, je remercie tous les syndicalistes et autres improductifs qui ont voté pour moi et qui auront plein de nouveaux postes improductifs payés par les impôts toujours plus lourds des Français moyens qui ne pourront eux s'évader.

Moi président, je remercie tous les médias d’avoir fait pour moi, pendant 5 ans, sur les ondes radio, télé et journaux, une campagne socialo-communiste avec l’argent public, décompte qui rend mon élection illégitime.

Moi président, je remercie l’Islam de France qui va bientôt fêter son Printemps arabe chez nous et à Poitiers.

Moi président, je remercie tous les Français qui ont voté pour la ruine de la France et des vrais Français.

Merci à vous tous qui m'avez aidé à mater une France exsangue et couillonnée… avec mon air con et ma vue basse, je vous ai tous niqués… et vous niquerai encore longtemps !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire