Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 4 novembre 2012

Un bras d'honneur vaut mieux qu'un long discours… Merci Gérard Longuet…


"Quand on aime, pas besoin de faire de discours : on le sait, on le sent, c'est tout." 


BOULEVARD VOLTAIRE - LE CERCLE DES EMPÊCHEURS DE PENSER EN ROND
OPÉRATION BRAS D'HONNEUR CONTRE LA REPENTANCE !
FILMEZ-VOUS EN FAISANT UN BRAS D'HONNEUR CONTRE LA REPENTANCE
ET ENVOYEZ VOTRE VIDÉO EN
CLIQUANT ICI




Ce jeudi 1er novembre date anniversaire de l’insurrection algérienne contre la France et des premiers crimes fellaghas, tout à la fin de l'émission de Public Sénat au moment du générique tombe une dépêche AFP relayant une demande provocatrice du ministre algérien des anciens fellaghas de "reconnaissance par la France des crimes commis pendant la colonisation". Alors que la journaliste encore présente sur le plateau l'en informe, Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense, répond par un magistral bras d’honneur. Clair et péremptoire…

Un bras d'honneur qu'un Flanby en pleine déliquescence et tout souillé du sang de l'aïd aura, lui aussi, pris en pleine gueule…

Avec les fellaghas c'était chaque jour l'aïd el-kébir… et alors ce n'était pas des moutons qu'ils égorgeaient…

Abderrahmane Semmar, outré : "Longuet le mal élevé !"…  accusé de bonne réception d'un bras d'honneur…  Quelle délectation !

Le blog de Simon Duplessis  - "Alger demande la repentance de la France" : une seule réponse s'impose, celle de Gérard Longuet qui pour une fois a délaissé la langue de bois pour le bras d'honneur !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire