Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 20 octobre 2012

Jean-François Mattéi le 5 juillet 2012 face au Mur des Disparus, à Perpignan…

L'Algérie des malentendus :
Plaidoyer pour la colonie…


Intervention du philosophe Jean-François Mattéi le 5 juillet 2012 à Perpignan devant le Mémorial des Français disparus en Algérie (1954-1963) dans le cadre de l'hommage rendu aux victimes des massacres du 5 juillet 1962 à Oran et plus généralement à toutes les victimes Pieds-Noirs et Harkis de la guerre d'Algérie.





Source : Cercle algérianiste : "l'algérianiste"







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire