Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 5 septembre 2012

05 septembre 1797: serment de haine à la Royauté


Sa Majesté le Roi Louis XVI

Lu sur le blog posthume de sa Majesté le Roi Louis XVI :

05 septembre 1797 : serment de haine à la Royauté

8ème serment de haine à la Royauté, 5 septembre 1797
La loi du 19 fructidor an V, art. 25, prescrit la formule suivante :

« Je jure haine à la Royauté et à l'anarchie, attachement à la République et à la Constitution de l'an III. »

Quoique l'immense majorité du clergé catholique reconnût qu'un chrétien ne doit avoir de haine que pour le péché et ne peut jurer qu'il haïra une chose bonne en elle-même, comme la Royauté, il se trouva cependant quelques ecclésiastiques à qui ce serment ne parut pas coupable, et qui consentirent à le prêter. M. Duplessis d'Argentré, évêque de Séez, l'anathématisa dans une instruction à laquelle adhérèrent une partie des évêques de France, retirés, comme lui, en pays étranger.

Pie VI soumit l'examen du serment de haine à la Royauté à la congrégation établie pour tout ce qui était relatif à la Révolution française ; les cardinaux furent unanimement d'avis que ce serment était contraire à la loi divine ; le pape le déclara donc illicite. 

*   *
*

Fallait oser : associer Royauté et anarchie ! Un serment aussi inique qu'imbécile qui nous rappelle, ô combien, nous avons le devoir de nous affranchir de tous les enseignements et propagande que nous inflige une maudite République laïque et  franc-maçonne fondée sur la haine…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire