Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 12 août 2012

Kaew Pongprayoon perd un combat mais conquiert les cœurs du Royaume…



À Kamphaeng Phet, la maman de Kaew attend son magnifique cadeau

En ce dimanche 12 août, 80ème anniversaire de Sa Majesté la Reine Sirikit et fête de toutes les mamans, le Royaume communiait dans l'attente de la médaille d'or de son boxeur chéri Kaew Pongprayoon, poids mi-mouches, moins de 49 kilos…

La domination de Kaew sur le Chinois Zou Shiming a été franche durant tout ce combat final… Kaew a su esquiver la plupart des coups d'un adversaire pourtant bien plus grand. Très mobile sur ses appuis, la garde toujours haute, Kaew est parvenu à surmonter une allonge plus courte en cassant la distance, portant de nombreux coups au corps suivis de crochets au visage… alors que le rusé Zou Shiming n'a cessé de s'accrocher à son valeureux adversaire et glisser au sol…


L'immense déception de Kaew et de tout un Royaume


Malheureusement les juges n'ont pas voulu voir ce qui était évident pour tout spectateur et qui a crevé les écrans de tout le Royaume.

Surmontant son immense déception, Kaew a dédié sa médaille d’argent à sa maman et à toutes les mamans du Royaume après que des juges à la vue incertaine aient décidé de donner la médaille d'or à Zou Shiming par 13 points contre 10…


Serein malgré l'injustice,
Kaew dédie sa médaille à sa maman…

Gagner les cœurs n'est-ce pas plus grand que tout l'or olympique… et chinois ?


Kaew loses bout but wins hearts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire