Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 26 juin 2012

De la "bravitude" aux "propos vitupérins"… à quand un fauteuil à l’Académie Française pour Ségolène Royal ?


Ségolène Royal, une maîtrise époustouflante de la langue française,
géniale dans l'invention de constructions aussi inattendues qu'innovantes et pertinentes, d'emblée adoptées par la langue courante…
par ailleurs, écrivain reconnue auteur de plusieurs ouvrages de science politique dont l'écriture égale la profondeur d'une vision…

Reconnaissons à Ségolène Royal un immense mérite : sa contribution à un formidable enrichissement de la langue française… Sa « bravitude » proclamée du haut de la Grande Muraille de Chine et alors tant moquée a généré un puissant flot d’expressions calquées sur ce modèle, jusqu’à définir, suprême consécration, l’état dans lequel est tombée la France avec l’élection de son ancien compagnon : la « médiocritude », phase aboutie de la « normalitude »… 

Agressée par les tweetages de la pie-grièche désormais installée auprès du père de ses enfants, voilà qu’elle assène à l’oiseau de ses tourments une magistrale réplique qualifiant son ramage de « propos vitupérins »… Une invention sans doute mûrement concoctée, alliant le verbe « vitupérer » et l’adjectif « vipérin »… et s’appliquant à merveille au cas d’espèce de la mégère aux invectives vipérines… Encore une bien jolie invention langagière promise à un bel avenir tant populaire que littéraire… la marque du génie.

À défaut de perchoir, c'est bien un fauteuil à l'Académie française qui ouvre tout grands ses bras à notre Ségolène Royal adorée.


Principales œuvres de Ségolène Royal :

Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions (septembre 2011)

Ma plus belle histoire, c'est vous (décembre 2007)

Femme Debout (février 2009)

En route pour le vrai changement (juin 2011)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire