Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 24 mai 2012

Flanby pris de phobie pour l’avion… et il s’en va en train… Paul Deschanel ou Kim Jong-il ?



Paul Deschanel


"Quand on est le président de la France, on doit être impressionné par rien" ! …

Courageux mais pas téméraire notre Flanby national ! Le voilà à présent pris de phobie pour l'avion… et spécialement s'il doit rencontrer Angela Merkel… avec qui c'est pourtant pas vraiment le coup de foudre ! Et que notre Flanby se lance sur les traces de Paul Descahanel et de Kim Jong-il… Où donc le mènera son train présidentiel ? Aurons-nous bientôt comme première concubine de France, une garde-barrière ? C'est la Trierweiler qui devrait se méfier… De Paul Deschanel ou de Kim Jong-il quel sera son vrai modèle… Un beau suspens…

Attendons que soient annoncé le surcoût d’un train présidentiel spécial par rapport à un transport en avion… Mobilisation d’un service hôtelier important… Mobilisation d’un service de sécurité conséquent… Tentation d’inviter un surnombre de courtisans et parasites… Voilà que Flanby ne se refuse rien… Sans doute est-ce sa recette pour stimuler la croissance ?  Une phobie qui vient à point servir une tentation mégalomaniaque…


En train il y a aussi des accidents… et le coup de foudre peut venir d'ailleurs…

La célèbre voiture présidentielle PR1 permet d’évoquer les malheurs du président Paul Deschanel, descendu du train en chemise de nuit à la faveur d’un arrêt en rase campagne. Le train repart sans lui. Le lendemain, un entrefilet dans le journal local indique : « Un déséquilibré en chemise de nuit frappe à la porte du garde-barrière en prétendant être le président de la République ». Paul Deschanel doit démissionner.






*   *
*



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire