Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 10 mai 2012

De la présidence du PS à celle de la France… promotion contestée par Maryse Joissains



Arc de Triomphe - 8 mai 2012 : ravivage de la Flamme, un garde-à-vous pas très respectueux pendant la sonnerie aux Morts !


Requête auprès du Conseil constitutionnel de Maryse Joissains

http://www.citylocalnews.com/aix/2012/05/09/aix-requete-conseil-constitutionnel-texte-joissains-hollande-sarkozy

Dans une requête adressée au Conseil Constitutionnel ce mercredi 9 mai Maryse Joissains-Masini, députée-maire de la ville d'Aix-en-Provence tente d’obtenir l'annulation de l'intégralité des opérations électorales de l’élection présidentielle ou à défaut, l'annulation du 2ème tour de scrutin.
Maryse Joissains-Masini motive sa décision par trois raisons
1. Le dépassement des comptes de campagne par Monsieur François Hollande.
2. La propagande abusive ayant entaché fortement l'équilibre du scrutin.
3. Une complicité d'infraction à la loi syndicale.
L’élue UMP souhaite que l'annulation de l'élection se fasse avant que « François Hollande soit investi car il aura alors une légitimité qui devra être respectée. »

"Le montant de toutes les émissions consacrées aux primaires socialistes doivent être intégrées dans le compte de campagne de François Hollande."

En introduction de la requête, la députée-maire de la Ville d'Aix-en-Provence explique que « Monsieur Hollande a largement dépassé son compte de campagne et le montant de ses dépenses devra être multiplié par cinq. Il est de notoriété publique, que le candidat[…] a commencé à faire campagne dans tout le pays, un an avant l'élection. Or, il était député et président d'un Conseil Général ; ce qui requiert un travail à plein temps. Par conséquent, seront réintégrés dans son compte de campagne, les émoluments perçus du fait de ses fonctions mais également les moyens utilisés et mis à sa disposition pour ce fonctionnement. »

Dans un même temps, Maryse Joissains-Masini explique que les primaires socialistes ont mobilisé les médias pendant plus de quatre mois, apportant au candidat socialiste les moyens des chaines publiques et privées. « Toutes les émissions consacrées aux primaires socialistes devront être financièrement établies par le CSA et leur montant sera intégré dans le compte de campagne de François Hollande. »

"Lynchage médiatique de Nicolas Sarkozy au profit du candidat socialiste"

Dans le texte adressé au Conseil Constitutionnel, la députée insiste sur le fait que François Hollande a bénéficié d’une « campagne médiatique sans précédant favorable à sa candidature, avec tous les jours des émissions organisées dans le seul but de le faire élire. Il y a eu l'utilisation de moyens alimentés par de l'argent public et des sociétés privées. Ces moyens ainsi utilisés doivent être intégrés au compte de campagne et faire l'objet d'une évaluation par le CSA. Les dépenses électorales qui devront être réintégrées, dépassent largement le montant des sommes autorisées par la loi. » Il s’agit là pour la député UMP d’une « rupture de l'égalité républicaine entre les candidats et d’une violation d'un principe constitutionnel. »

Maryse Joissains-Masini dénonce un « lynchage médiatique de Nicolas Sarkozy au profit du candidat socialiste. Il n'a échappé à personne qu'un antisarkozysme primaire, mais efficace, a été diffusé jour après jour par les médias. L'année précédant la campagne a vu se manifester un déchainement médiatique haineux, de nature à mettre en danger la vie du Président ainsi que celle de sa famille, mais également d'entamer sa crédibilité et par conséquent celle de la France. […] Le dénigrement de Nicolas Sarkozy s'est transformé en un harcèlement insupportable, jour près jour. Une campagne malsaine pour une élection qui montre à l'évidence que sans le secours des médias, le résultat aurait dû être différent. »

"La liberté est un bien très fragile et j'aurais fait mon devoir"

Enfin pour conclure, Maryse Joissains-Masini affirme que François Hollande a accepté l'illégalité du soutien du secrétaire général de la CGT et de ses troupes, se rendant ainsi complice d'une violation de la loi de 1884 sur les syndicats, qui prohibe l'engagement politique de ces derniers.

L’élue termine sa lettre en dévoilant que même si elle a peu d'espoir dans la décision finale, elle se devait « en mon âme et conscience, témoigner pour l'histoire de mon pays ; en effet, la liberté est un bien très fragile et j'aurais fait mon devoir en m'exposant comme je suis tenue de le faire pour défendre une certaine conception de la France. »


Selon Maryse Joissains, députée-maire d'Aix-en-Provence : "François Hollande est illégitime"

http://www.citylocalnews.com/aix/2012/05/07/maryse-joissain-francois-hollande-est-illegitime

La députée-maire d'Aix-en-Provence est revenue à chaud et sans langue de bois sur l'élection de François Hollande à la tête de l'État le 6 mai 2012. Un président qu'elle juge "illégitime" "ridicule" l'assimilant même à un "danger pour la République". Entouré d'une "bande de rigolos" le nouveau pensionnaire de l'Élysée n'est pas "physiquement" apte à diriger le pays. Maryse Joissains prévient, elle a "la rage" et attend désormais de "raser gratis".  Sa ville fera dans la résistance à l'image d'un "village gaulois".

Très remontée, la députée-maire d'Aix-en-Provence a tenu un discours musclé à l'encontre de François Hollande quelques minutes seulement après son élection à la tête de l'État le 6 mai 2012. Voici un aperçu des propos tenus par Maryse Joissains à l'hôtel de ville :



"S'il y a un gagnant, c'est bien Nicolas Sarkozy, parce que s'imposer comme il l'a fait après la campagne de salissure, après les tombeaux d'ordures qu'il a pris sur la figure tous les jours, je pense que c'est lui qui a gagné la compétition."
"S'il y a un gagnant, c'est bien Nicolas Sarkozy, parce que s'imposer comme il l'a fait après la campagne de salissure, après les tombeaux d'ordures qu'il a pris sur la figure tous les jours, je pense que c'est lui qui a gagné la compétition."
"À Aix-en-Provence, nous avons gagné. M.Sarkozy arrive en premier. J'ai tendance à penser qu'à Aix-en-Provence, on est plus intelligent qu'ailleurs.
"Même si M. Hollande est proclamé président de la République, je ne pense pas qu'il soit légitime, parce qu'il y arrive après un combat anti-démocratique comme on ne l’a jamais vu dans ce pays."
"J'espère que la jeunesse de ce pays ne va pas pâtir dans les années à venir de la bande de rigolos qui va s'emparer des commandes. Pour autant, je n’espère quand même pas que mon pays se casse la figure. Je pense que Nicolas Sarkozy pourrait servir de recours dans pas si longtemps que ça."
"François Hollande est un danger pour la République. Cet homme n'a jamais fait la démonstration qu'il ait fait quelque chose dans sa vie. Je ne le crois pas compétent, ni capable. En tout cas physiquement. Il ne donnera pas l'image d'un président de la République. J'aurais aimé d'un président qu'il ait plus de prestance et pas qu'il agite ses petits bras comme il le fait dans tous ses meetings parce que ça me paraît extrêmement ridicule."
"Il va y avoir le quatrième tour, celui des promesses qui ne seront pas tenues, parce qu'elles ne pourront pas l'être. Ce sera la faute à qui ? Les socialistes ont toujours dit : "responsables, mais pas coupables." Vous vous rappelez dans l'affaire du sang contaminé où il y a eu des centaines de milliers de morts ? On n’en a pas parlé, on ne l'évoque plus."
"Les médias n'ont pas fait le bilan (de Nicolas Sarkozy). Ils avaient trop peur que M. Hollande soit rétamé complètement. Maintenant, j'attends avec tranquillité, bonheur. À partir de demain, on va raser gratis."
"Je pense que M.Hollande ne méritait pas d'être président de la République française. Je suis colère. Je ne suis pas sereine du tout. Il n'y a eu que de l'anti-sarkozysme. On est en train d'être ridicule dans le monde entier."
"J'ai le mord aux dents, j'ai la rage au ventre et je ne vais pas laisser tomber. Je ne vais pas faire les discours conventionnels, conventionnés : "je lui souhaite bonne chance..." Rien du tout, on est dans le combat."
"Quand il y a les socialistes et que vous la ramenez, vous avez le droit à tout : contrôles fiscaux… Je m'attends à tout. Mais j'ai toujours combattu. Je suis en rage vous ne pouvez pas imaginer."
"Ce type-là ne mérite pas d'être où il est. Point barre. Il a été puissamment aidé par un état tout entier. Même les syndicats s'y sont mis. Heureusement, parce qu'il est passé à un petit point et ça ressemble à ses petits bras. Je ne l'aime pas, je le dis, je vais le répéter, et je vais affirmer et confirmer. Ce sera le village gaulois."

Références :

Maryse Joissains : "François Hollande est illégitime" (+ vidéo)

L'intégralité de la requête au Conseil constitutionnel de Maryse Joissains

Maryse Joissains dénonce une élection de République bananière (+ vidéo)

Les trois conseils de Mickael Vendetta pour que François Hollande adopte la "bogossitude" (+ vidéo)


"L'État français dirigé par un pingouin"  : Quelques jours avant le deuxième tour de l'élection présidentielle Mickael Vendetta avait rendu public ses convictions politiques :
« Pour tous les anti sarko... moi j'ai un message à vous transmettre. Vous êtes des petits merdeux sans avenir et je suis bien au dessus de vous. Pendant que vous allez moisir en France moi je vais développer mon business aux États-Unis et ne plus donner un sou à l'État français dirigé par un pingouin si il est élu ».

1 commentaire:

  1. Une démarche éminemment opportune… Même si ce recours n’a aucune chance d’aboutir devant un Conseil constitutionnel qui ne veut surtout pas de vagues, cette intervention de Maryse Joissains-Masini fera désormais référence quant aux conditions de la « promotion » - la qualification est parfaitement bien définie vu les conditions de cette désignation - de Flanby… Il fallait que cela soit dit écrit publié diffusé établi… Merci Maryse Joissains-Masini et un grand bravo pour votre courage…

    RépondreSupprimer