Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 29 avril 2012

Le Père Pierre-Adrien Toulorge, martyrisé par la Terreur en 1793, est aujourd'hui béatifié


Alors qu'un évènement majeur pour les catholiques du monde entier, et particulièrement pour les catholiques de France, se déroule ce dimanche à Coutances avec la béatification du père Pierre-Adrien Toulorge, assassiné par la Révolution française, silence radio sur tous les médias officiels…  et les deux guignols qui prétendent bientôt gouverner ce pays n'en souffleront mot… En sont-ils seulement informés ?  Ils préfèrent aller poser au stade de France à l'occasion un match de football…

Guillotiné en 1793, le père Pierre-Adrien Toulorge sera béatifié ce dimanche 29 avril 2012…

Coutances est actuellement le théâtre d’importantes manifestations autour de la béatification du père Pierre-Adrien Toulorge (1757-1793), martyr de la foi exécuté par la Terreur.

La cathédrale de Coutances

Point d’orgue de l’événement, la cérémonie de béatification se déroulera ce dimanche 29 avril 2012 en la cathédrale de Coutances, à partir de 15h30, en présence du cardinal Angelo Amato, représentant du pape Benoît XVI, de Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Coutances-et-Avranches, de quinze autres évêques, de Mgr Thomas Handgrätinger, abbé général de l’ordre des Prémontrés (auquel appartenait le père Pierre-Adrien Toulorge), d’une vingtaine de pères abbés et pas moins de cent trente prêtres. Sans compter les milliers de fidèles annoncés pour cette journée…

Qui est le père Pierre-Adrien Toulorge ?

Le lendemain, 13 octobre 1793, le Père Toulorge est conduit vers la guillotine dressée devant la maison du maire de Coutances. Ses derniers mots ont été : « Mon Dieu, je remets mon âme entre vos mains. Je vous demande le rétablissement et la conservation de votre Sainte Eglise. Pardonnez, je vous prie, à mes ennemis. » Il avait 36 ans.

Son corps est emporté sur une charrette au cimetière Saint-Pierre de Coutances, puis jeté dans une fosse commune. Une plaque commémorative a été posée à l’endroit où il repose.

Pierre-Adrien Toulorge est né le 4 mai 1757 à Muneville-le-Bingard (Manche). Formé au séminaire de Coutances, il est ordonné prêtre et nommé vicaire séculier de Doville en 1782. Il se rend alors régulièrement à l’abbaye de Blanchelande, qui relève de l’ordre des Prémontrés. Conquis par l’idéal de ces derniers, il est envoyé à l’abbaye de Beauport, à Paimpol, avant de revenir prononcer ses vœux à Blanchelande en 1788.

La Révolution vient bouleverser l’existence de Pierre-Adrien Toulorge. Inquiet des conséquences de la loi du 26 août 1792 qui condamne à la déportation les prêtres réfractaires au serment, il préfère s’exiler à Jersey. C’est là qu’il apprend cependant qu’il n’était pas visé par le bannissement, et décide de rentrer en Normandie.

Après neuf mois de vie dans la clandestinité, le père Pierre-Adrien Toulorge est arrêté le 2 septembre 1793. Accusé d’avoir émigré, bien qu’aucune preuve ne puisse lui être opposée, il commence par nier, mais se ravise, préférant rester fidèle à la Vérité. Le tribunal criminel du département le juge coupable et le condamne à mort le 12 octobre suivant.

Le lendemain, 13 octobre 1793, le père Pierre-Adrien Toulorge est conduit vers la guillotine dressée devant la maison du maire de Coutances. Ses derniers mots ont été : « Mon Dieu, je remets mon âme entre vos mains. Je vous demande le rétablissement et la conservation de votre Sainte Église. Pardonnez, je vous prie, à mes ennemis. »  Il avait 36 ans.

Plaques commémoratives
au cimetière Saint-Pierre de Coutances
(ouvert du 28 au 30 avril 2012)

Son corps est emporté sur une charrette au cimetière Saint-Pierre de Coutances, puis jeté dans une fosse commune. Plus tard, une plaque commémorative a été posée à l’endroit où il repose.

Son procès en béatification entamé en 1922 a été relancé en 1993, à l’occasion des 200 ans de sa mort. Il aboutit enfin ce dimanche par cette célébration solennelle à Coutances. Son portrait représenté sur une grande banderole de huit mètres de haut sera dévoilé dans le chœur de la cathédrale. La cérémonie sera retransmise sur KTO, sur Radio RCF Calvados-Manche, et sur un écran géant installé sur la place du Parvis.

Parmi les nombreux événements organisés, citons, hier samedi, une marche entre Muneville-le-Bingard, paroisse natale du père Pierre-Adrien Toulorge, et Coutances, qui se poursuivra ce dimanche dans la cité épiscopale, entre le cimetière Saint-Pierre, la chapelle du Lycée Lebrun et l’église Saint-Nicolas ; une autre marche sur les pas du père Pierre-Adrien Toulorge à La Haye-du-Puits, le mardi 1er mai, suivie d’une messe à 16 heures au Mont-Doville ; quatre exposition sur Pierre-Adrien Toulorge…

Lire l'article : Pierre-Adrien Toulorge ou la Vérité qui rend libre

Bibliographie :

La vérité vous rendra libres, le Bienheureux Pierre-Adrien Toulorge, du Père Bernard Ardura (Éd. Parole et Silence) : Bernard Ardura, prêtre né en 1948, est entré à l’abbaye Prémontrée Saint-Michel de Frigolet. Consulteur de la Congrégation pour les causes des saints, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Église et du dossier qui a abouti à la béatification de Pierre-Adrien. L’ouvrage est préfacé par le cardinal Poupard.

Bienheureux Pierre-Arien Toulorge, martyr de la Vérité, album illustré pour les enfants et les adolescents de 6 à 15 ans (Éd. Coccinelle) : cet ouvrage est l’œuvre commune de trois jeunes auteurs de la Manche, le père Guillaume Antoine et l’historien Guillaume Levéel. Sa jeune illustratrice, de la Manche également, est Anne-Charlotte Laroque, mère de famille.

Pierre-Adrien Toulorge, martyr de la Vérité, un prémontré de caractère, par le père Gabriel M. Wolf : le père Wolf, Prémontré, est le postulateur général de l’Ordre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire