Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

vendredi 13 avril 2012

François Bayrou :  seul candidat porteur d'un projet…  un projet fort, cohérent, de paix civile




"Nous sommes la seule proposition politique qui pourra former une majorité stable pour relever le pays"


François Bayrou a rappelé l'opiniâtreté et la constance de ses propositions, alors qu'il propose depuis dix ans déjà l'impérieuse unité nationale: "De plus en plus de gens se rendent compte de la nécessité d'une force du centre". Interrogé sur les œillades et les appels du pied des deux principaux candidats à son endroit, François Bayrou a esquissé un sourire, sans se départir de ses convictions initiales : "Mettez-vous bien en tête que nous sommes l'unique proposition politique qui sera en mesure de former une majorité stable afin de redresser le pays".

Enfin, le candidat a déploré l'absence des préoccupations quotidiennes des Français dans cette campagne : "Cette campagne est une campagne cruciale qui ne s'est malheureusement pas formée autour des questions cruciales. Dans dix jours, les Français devront se poser les bonnes questions. Qui voit juste et qui est vraiment courageux dans cette campagne ? Voilà les vraies questions que les Français vont se poser dans l'isoloir".




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire