Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 2 novembre 2011

L'ex-futur président socialiste de la République française, toujours aussi irrésistible…


L'ex-futur président socialiste  de la République française, toujours aussi irrésistible…





Décidément l'ancien futur président socialiste de la France est irrésistible… Sollicité jusqu'à la porte de son domicile place des Vosges à Paris… Venues d'Ukraine… de superbes créatures blondes, maquillées pour le fantasme en femmes de chambre new-yorkaises, l'invitent à descendre… Apparemment notre séducteur national, ambassadeur incontesté de la galanterie française, serait davantage sensible à la callipygité guinéenne…   Fâchées nos Ukrainiennes…   Alors, armées de seaux, de serpillières, de plumeaux, elles ont manifesté une bonne petite heure… insistantes : « Descends si t'es un homme ! »

Ces Ukrainiennes du mouvement FEMEN entendent ainsi soutenir les protestations des féministes françaises qui voudraient obtenir l’isolement politique du socialiste DSK ainsi qu’une enquête indépendante de tout lobby. Pour les FEMEN ainsi boudées, Strauss-Kahn, Clinton, Berlusconi seraient  « devenus des symboles de l'impunité des violeurs de haut rang, un exemple de l'hypocrisie et de la luxure des hommes politiques d’élite ». Dans un communiqué publié hier matin, FEMEN relève également qu' « on peut utiliser son argent et ses connaissances pour éviter la punition, mais la honte ne partira jamais au lavage». Elles exhortent la France ainsi:  « Sors, déshabille-toi et gagne ! ».



Jean-François Kahn : tout ça pour un « troussage de domestique ! »


Selon Jean-François Kahn, ami de l'irrésistible séducteur,  il existe plusieurs sortes de viols. Les « viols violents », tout d’abord… des viols moins violents, des viols doux et aimables, frais et légers comme un mot désuet évoquant des pastorales où bergers et bergères copulent en adultes consentants ou presque (le berger, au moins, est d’accord) pendant que broutent les moutons et que pépient les moineaux : les fameux troussages… troussages de bergères…   …   …   …   « troussages de domestiques ».


Le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot avec son livre  « Le Tout politique » publié aux Éditions de l'Archipel paru récemment en librairies apporte quelques révélations sur l'ascendance de quelques personnages du marécage politique français… Bien sûr le meilleur d'entre eux tous n'est pas oublié… Ainsi nous découvrons que notre super fine braguette aurait de qui tenir… un ancêtre tenancier de bordel lorrain à la gâchette facile qui, pour le meurtre d'un gars de la Marine éméché,  finira sa vie au bagne  de l'île Noire dans le Pacifique…

Issu d’une famille juive installée au Maroc, Dominique Strauss-Kahn est né le 25 avril 1949 à Neuilly-sur-Seine. 

Selon le livre, sa lèvre supérieure surplombante est « typique des enfants mal sevrés ». Cette morphologie implique de « séduire sans cesse d’autres femmes, pour essayer de se prouver qu’on n’est pas dépendant de maman ». « L’atonie » du regard du socialiste trahirait même « des manques de contrôle de soi, pouvant amener à des actes d’autosabotage inconscients ». 

Les recherches généalogiques conduisent également à un fait divers surprenant intervenu au XIXe siècle en Lorraine. C’est là que vivait le trisaïeul de DSK, un professeur de violon… tenancier de maison close. « Un soir de juin, un marin aviné monte sur une chaise de l’établissement et entonne à tue-tête un couplet grivois », raconte Jean-Louis Beaucarnot, renseigné par les coupures de presse de l’époque. « L’ancêtre de DSK ordonne à l’ivrogne de s’arrêter, sans succès. Exaspéré, il part chercher un pistolet dans l’arrière-boutique. Et après quelques sommations, il tire sur le marin. » Malgré les circonstances atténuantes, ce meurtre lui coûtera quinze ans de bagne, où il finira sa vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire