Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 8 octobre 2011

Marc-Édouard Nabe : « Je suis un enculé… Qui suis-je ? »




Marc-Édouard Nabe annonce sur son site la parution de "L’Enculé", une bombe littéraire inspirée de faits réels récents… Dès l’entame la couleur est annoncée :

gel non préconisé par le narrateur
« Je suis un enculé : c'est souvent ceux qui enculent les autres qu'on traite d'enculés.
Moi, je mérite bien ce nom, à bien des titres. Je vais raconter ici comment un enculeur s'est fait enculer. Et ce ne sera pas du roman, tout sera vrai, enfin selon moi. Après avoir enculé le monde entier, je me suis fait enculer aux yeux de ce même monde, entier… » …
« … Brusquement, j’ai ouvert la porte. Je bandais comme un [bourricot] et ruisselais de partout… »


D'un tirage de 2000 exemplaires, ce brûlot est en vente sur le site officiel de Bernard-Édouard Nabe.


*    *
*

Tristane Banon  : "Le Bal des hypocrites" (Au Diable Vauvert) - en librairie le jeudi 13 octobre (tiré à 40 000 exemplaires)

« Dans cette histoire, tout se mélange, les bons et les mauvais, les anciens et les nouveaux, les présents et les absents… »…  les journalistes veulent « savoir sans jamais faire savoir » et mettent « la vérité entre parenthèses ».



Et alors… un bourricot ça bande aussi… comme un âne !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire