Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

samedi 15 octobre 2011

Jean-Marie Le Pen fidèle à lui-même se démarque des "Marinistes"

Jean-Marie Le Pen se démarque des "Marinistes" : des propos forts qui nous rappellent ce qu'a été le Front National, ce que les "fidèles" attendent d'un parti authentique d'opposition, hors du système… À l'opposé des déclarations aussi insipides qu'ânonnantes [et un Bourricot c'est expert pour détecter tout ânonnant !] de la Marine… Que les bien-pensants se rassurent, Jean-Mare Le Pen ce n'est pas le Front national marinalisé… La voix de Jean-Marie Le Pen est libre… plus libre que jamais…




Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, "tire son chapeau aux combattants de Syrte qui résistent contre le monde entier", en Libye… et salue le gouvernement syrien "dans sa lutte légitime contre les bandes armées".
"On aura tout vu"…  "Je tire mon chapeau, je le dis carrément, aux combattants de Syrte qui résistent contre le monde entier, et qui donnent un exemple de courage et de détermination, un peu comme à Camerone ou à Bazeilles".

Alors que les soldats fidèles à Mouammar Kadhafi opposent une résistance acharnée aux forces du nouveau régime en Libye, à Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli… dénonçant ce déplacement du secrétaire d'État au Commerce extérieur, Pierre Lellouche, en Libye pour promouvoir les entreprises françaises :
"On n'a pas encore fini de la détruire [la Libye] que déjà les vautours sont arrivés pour essayer de faire des affaires, mais des affaires avec notre argent bien sûr puisque qu'ayant démoli la Libye, on va tout naturellement nous inviter à la reconstruire, mais bien sûr avec notre argent, pas avec le leur."
Interrogé ensuite sur la Syrie, il a dénoncé "la technique mensongère de la propagande des médias français" à propos de la manifestation en soutien au régime de Bachar al-Assad, qui a eu lieu mercredi à Damas :

"Les Syriens déclarent qu'il y a eu un million de manifestants, et on voit en effet une masse immense et ça se traduit dans les médias français par quelques dizaines de milliers de manifestants"

"Je pense que le gouvernement syrien était légitimé dans sa lutte contre les bandes armées qui voulaient s'emparer du pouvoir (...) et je sais que c'est lui qui est le protecteur des chrétiens de toute cette région"…

"Si la Syrie tombait et si le dictateur, on veut bien le dire, qui a d'ailleurs fait toute une série de réformes qu'on lui demandait, était renversé, et bien à la suite de Ben Ali, à la suite de Moubarak, de Kadhafi et de Saddam Hussein, tous ces leaders arabes qui étaient anti-islamistes, qui protégeaient les chrétiens, ont été renversés avec l'aide de l'Occident. Mais il est vrai qu'il n'est pas très chrétien".

*     *
*
Printemps arabe… ses fruits…

Prétextant une protestation contre la diffusion du film franco-iranien Persépolis par la chaîne Nessma TV, une manifestation à l'instigation de groupes salafistes a réuni plusieurs milliers de personnes ce vendredi 14 octobre à Tunis… Les violences engendrées par cette manifestation ont nécessité une dispersion par des tirs de grenades lacrymogènes.



 Égypte, sanglante répression contre les coptes

Dimanche 10 octobre au Caire, leur église est incendiée… des Égyptiens coptes protestent… l’Armée du « printemps arabe » ouvre le feu à balles réelles… au moins 24 morts, plus de 200 blessés…

Le premier ministre égyptien Essam Charaf a déclaré :  
« La Nation est en danger… »
« Ces événements nous ont fait revenir en arrière (...) au lieu d’aller de l’avant pour construire un État moderne sur des bases démocratiques saines. (...) La chose la plus dangereuse qui puisse menacer la sécurité de la Nation, c’est de jouer avec la question de l’unité nationale et de provoquer la sédition entre chrétiens et musulmans (...), et aussi entre le peuple et l’armée. »




Gilad Shalit, et 1 027 êtres humains ? … seulement des Arabes, des colonisés sans visage

Le soldat israélien Gilad Shalit va être libéré après une longue captivité. On ne peut que s’en réjouir pour lui, pour sa famille, pour ses proches. Et oublier, pour un instant, qu’il est membre d’une armée d’occupation. Et que personne ne semble s’interroger sur le problème de ces soldats de double nationalité, européenne et israélienne, qui opèrent dans les territoires occupés et violent ainsi le droit international. Quand l’Union européenne décidera-t-elle que de tels agissements sont passibles des tribunaux ?

Selon une dépêche de l’AFP, Nicolas Sarkozy « se réjouit très vivement de l’annonce d’un accord qui doit conduire à la libération de Gilad Shalit », et a félicité Benyamin Netanyahou pour ce « succès majeur ». On est sûr que BHL fera de même.

En échange, si l’on peut dire, 1 027 Palestiniens, dont 27 femmes, seront libérés. Qui sont-ils ? Comment réagit leur famille ? Vous n’en saurez rien, ou pas grand-chose, en lisant la presse occidentale. C’est un magma sans visage, un sous-groupe des 6 000 Palestiniens toujours en détention dans les prisons israéliennes, dont 280 mineurs (34 ayant moins de 15 ans) – voir comment Israël déclare coupables tous les enfants qu’il arrête –, et 22 membres du Parlement. Certains sont des prisonniers « administratifs », c’est-à-dire détenus sans jugement ; d’autres sont passés par le système judiciaire israélien, dont tous les rapports internationaux confirment qu’il est tout sauf juste, que les détenus sont souvent maltraités, que les preuves de leur culpabilité sont faibles, voire inexistantes. Des dizaines d’entre eux sont à l’heure actuelle en grève de la faim. Et eux, ils n’ont pas de famille ? pas de proches ? Non : ils ne sont qu’un chiffre. Ce sont des Arabes, des colonisés sans visage.

Nicolas Sarkozy fera-t-il autant d’efforts pour obtenir la libération du franco-palestinien Salah Hamouri ? Ou de Marwan Barghouti, dont le seul crime est d’être un nationaliste palestinien ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire