Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 25 septembre 2011

Wat Thamkrabok - วัดถ้ำกระบอก





Une potion que chaque patient doit boire pendant au moins cinq jours tôt le matin…
… et après…

Ils ont tout essayé : cliniques, méditation, isolement, thérapies. Il ne leur restait qu'un choix : s'enfermer au fond de la Thaïlande dans un monastère pour subir la pire des désintox. Les rescapés parmi cette armée de cadavres se font moines…

Visite au purgatoire, surréaliste paradis des purgatifs… Thamkrabok insiste sur l’importance de vivre toutes les agonies du sevrage…

À travers la douleur, les toxicomanes peuvent aller de l’avant et développer une force mentale… À Thamkrabok, il n’y a pas de béquilles chimiques, pas d’infirmières de nuit, pas de somnifères, et l’on ne garantit rien…






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire