Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 28 septembre 2011

La Kalmoukie... seule république bouddhiste d'Europe



adresse de la vidéo dans son intégralité : http://www.dailymotion.com/video/xlafn0_360-geo_tv   (inaccessible dans certains pays)  

Située à l'ouest de la mer Caspienne - donc en Europe ! - la république de Kalmoukie est un état de l'ex-Union soviétique dont la population est d'origine mongole et pratique le bouddhisme "tibétain". Les Kalmouks sont originaires d'Asie centrale et ont dû s'exiler près du delta de la Volga à la fin du XVIIe siècle, sous la pression de l'empire chinois.  Ils ont ainsi amenés avec eux la religion de leurs ancêtres : le bouddhisme ! Depuis la chute de l'Union soviétique, le bouddhisme s'exprime à nouveau en Kalmoukie, après 50 ans d'interdiction religieuse.

Sanan Matvenov a tout juste 26 ans : depuis l'âge de 13 ans, il étudie l'enseignement du Bouddha. Avec sept autres moines âgés de 16 à 26 ans, il vit dans le temple d'or d'Elista, la capitale de la Kalmoukie. Les jeunes moines parlent russe, kalmouke et tibétain. Chacun d'entre eux a choisi cette voie pour une raison bien personnelle. Dans l'ex-Union soviétique, se réclamer du bouddhisme revenait à signer son arrêt de mort. Un parent de Sanan, lui aussi moine bouddhiste, a refusé de trahir sa foi et l'a payé de sa vie. À cause de cette tragique histoire familiale, la mère de Sanan souhaitait que l'un de ses fils entre au monastère : une vocation dont Sanan se montre digne.

Les Kalmouks forment une lignée occidentale des Mongols. Depuis le 17e siècle, ils occupent la steppe proche de la mer Caspienne. Après la Révolution de 1917, tous les temples et monastères du pays ont été détruits. Les lamas et les moines ont été assassinés ou déportés dans des camps de travail dont ils n'ont pu revenir qu'en 1956, après la mort de Staline. Jusqu'à l'effondrement de l'Union soviétique, il n'y avait quasiment plus de lamas en Kalmoukie et l'enseignement bouddhiste n'était plus transmis. Le monastère d'Elista a rouvert au début des années 90. Sanan souhaite faire revivre l'héritage bouddhiste de son pays. Il veut aider les gens de cette contrée arriérée à retrouver la voie de leurs ancêtres et ainsi alléger leur existence. Et il est résolument disposé à renoncer à bien des choses : " toute vocation exige son lot de sacrifices. Et quand je renonce en tout état de cause à vivre près de ma mère et de ma famille, à fonder un foyer, je sais que quelque chose de plus élevé est en jeu. J'aimerais surtout que les habitants de Kalmoukie se conforment d'avantage à un code moral, qu'ils reviennent aux vraies valeurs ".


ARTE  (Allemagne, 2011, 43mn)
Date de première diffusion: Sam. 24 sept. 2011, 19h57 heure France
Date(s) de rediffusion: Vendredi 30 septembre 2011, 08h00 heure France
Samedi 1er  octobre 2011, 10h50heure France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire