Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

jeudi 22 septembre 2011

Longue marche des Harkis 2011… Dimanche à Paris… Journée nationale des Harkis



Le cortège des Harkis s'est mis en route depuis la préfecture Montpellier le lundi matin 22 août…

Un noyau dur…  Au départ, onze marcheurs Harkis, déterminés… Ils auront rallié Paris et la place des Invalides le 25 septembre prochain…  Ce sera alors une grande journée nationale des Harkis.

Tout au long de leur longue route, 800 kilomètres et 34 haltes, ce petit groupe se sera renforcé, gonflé de nouveaux participants, toujours et encore plus nombreux… Marre des promesses non tenues…  Assez d'attentes vaines, d'espoirs déçus… Ils seront plusieurs centaines arrivés au port…

Sous moi donc cette troupe s'avance,
Et porte sur le front une mâle assurance.
Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,
Tant, à nous voir marcher avec un tel visage,
Les plus épouvantés reprenaient de courage !
                                                                                                                El Cid Campeador !

Première étape lundi soir 22 août à Lunel dans l'Hérault, malgré le refus du maire de les accueillir. Tout au long du parcours, d'autres municipalités ont fait le choix inverse et ont offert l'hébergement aux marcheurs.

La "longue marche des Harkis" a reçu le soutien de Jean-Pierre Moure, président de l’Agglomération de Montpellier. Jean-Paul Fournier, le maire de Nîmes, les a accueillis mercredi 24 août, lors de leur passage dans sa ville.

Arrivés dans le Vaucluse, c’est à Bollène qu'ils ont passé leur unique nuit dans le département.

Le groupe est passé par la Loire, du 1er au 6 septembre. Jeudi 1er septembre, la marche est arrivée à Bourg-Agental. Le lendemain, l’itinéraire prévoyait une étape de 29 km jusqu’à Saint-Étienne, après une pause déjeuner à Planfoy. Samedi 3 septembre, une étape de 28 km : départ en direction de Montrond-les-Bains avec une étape à Veauche. Dimanche, 29 km à nouveau, le groupe a pris la route de Boën en s’arrêtant à Mornand-en-Forez. Lundi 5 septembre, 26 km, en passant par Saint-Thurin, avant d’atteindre Noirétable…

Il est toujours possible de rejoindre le groupe de marcheurs à n’importe quel moment pour plusieurs jours ou quelques heures. Les étapes sont organisées la plupart du temps dans des locaux municipaux, de type gymnase ou école, afin de bénéficier d’installations sanitaires et de toilettes. Des voitures-balais permettent de transporter les sacs et valises.

Samedi 24 septembre : À 16h45, les marcheurs se rendront au cimetière de Bourg-la-Reine, pour se recueillir sur la tombe de Jean Bastien-Thiry. Dans la soirée, départ de la dernière étape de La Longue Marche des Harkis et des Pieds-Noirs pour la Reconnaissance. Arrivée prévue à l’Assemblée nationale, Place Edouard Herriot, dimanche 25 septembre, vers 1 heure du matin, flambeaux de la mémoire à la main.

Dimanche 25 septembre : Aux Invalides, Zohra et Hamid assisteront à la cérémonie annuelle d’hommage aux Harkis. Puis ils se rendront aux Champs-Élysées, pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe, place de l'Étoile. En hommage à la mémoire des Harkis et, à travers eux, à celle des innombrables martyrs de la politique anti-républicaine, antidémocratique et anticonstitutionnelle, en un mot et à tout le moins vastement criminelle d'un ancien locataire du palais de l'Élysée, l'infâme DeGaulle.


Alexandre Gerbi : Longue Marche des Harkis : La Gauche en question
Bab el-Oued Story : Et comme dirait Hamid : « On les Zohra ! »
Harkis actualités : Saint-Vallier - Marche des harkis : le maire pris à partie
Article : Ces Harkis du courage….. et de l’Honneur
Communiqué de presse : La Longue Marche des Harkis et des Pieds-Noirs pour la Reconnaissance
Le Courrier de l’Atlas : Sarkozy a craché à la figure des harkis



1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Merci de faire paraître :

    Quand un sénateur est interpellé par une lettre publique de porter aide et assistance à « Pupille de la Nation » -
    « Pupilles de la Nation » : Lettre ouverte au sénateur Assouline (PS) ,
    avant qu’une plainte soit déposée à la CJR à l’encontre de 22 Ministres pour discrimination envers une catégorie de « Pupilles de la Nation »

    Merci par avance de votre soutien

    RépondreSupprimer