Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mardi 10 mai 2011

Histoire ou mémoire ?

C’est fou ce que le mois de mai porte de dates remarquables ? Des dates qui appartiennent à l’Histoire ou à la mémoire ? Autrement dit qu’est-ce que l’Histoire, qu'est la mémoire ? L’Histoire (avec nécessairement une majuscule !) se veut la Vérité. Évidemment !… puisqu’elle est écrite et réécrite par les vainqueurs. L'Histoire est donc invariablement falsifiée mythifiée imposée [rôle dévolu aux larbins du pouvoir, aux instits, aux profs dits d'Histoire, aux moralistes et démagogues de tout poil, à tous ceux qui approchent les plus influençables, les jeunes, les enfants, les moins cultivés…]. Cette Histoire est d’essence totalitaire… elle ne souffre aucune contestation… Un peu comme un Dieu unique… La mémoire, elle, appartient à chacun de nous, aux rebelles, aux vaincus, aux minorités… En ce sens, elle seule a des chances d’être vraie, authentique, plurielle… À condition que nous soyons honnêtes envers nous-mêmes… que nous ne nous racontions pas d’histoires… Méfions-nous de ceux qui prétendent nous dire l'Histoire


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire