Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

dimanche 3 avril 2011

Jeux de lumières : Gbagbo voit des signes divins !

Glané sur le site officiel de Gbagbo, ce 1er avrilC'est malheureusement pas un canular, ce 5è signe ! Et sachez qu'il "en reste encore deux, selon la prophétie de la présence ou de la main du tout puissant sur la Côte d’Ivoire"… Craignons pour Gbagbo que ces 6e et 7e signes, ils ne lui soient plus très fastes… En attendant, en Côte d'Ivoire, un dangereux illuminé garde sa toute-puissance de nuisance !

Une manœuvre criminelle désespérée visant à opposer chrétiens et musulmans… Politique de la terre brûlée… Incitation au génocide…  Certains évangélistes et leurs sites Internet se déchaînent… visant à pousser au crime les musulmans. Gbagbo désespéré sombre dans la folie criminelle… Qu'on en termine au plus tôt avec Gbagbo et que la Côte d'Ivoire retrouve paix et concorde entre tous ses enfants…

Une pièce majeure à charge contre Gbagbo qui sera sans doute à verser à l'instruction de  la Cour pénale internationale…

Gbagbo et les Ivoiriens observent l’étrange mouvement du soleil dans un ciel couvert :
Des signes divins ?
Hier jeudi , dans l’après midi, les Ivoiriens gagnés par une sorte de ferveur religieuse en cette période tourmentée, sont sortis massivement dans la rue, pour regarder un phénomène : les « jeux de lumière », une sorte de « zoom » qu’opérait le soleil, dans un ciel couvert. Ce, au moment où dans presque tous les quartiers des communes du district d’Abidjan, des tirs à l’arme lourde déchirent le ciel. Et indiquent à tous que ce pays naguère de paix, est en proie à une crise militaro-politique inégalée. La guerre est vécue dans tous les foyers. Les citoyens, quand ils ne sont pas cloîtrés chez eux, à domicile, sont dehors, en grappes, discutant politique. Le Président de la République, Laurent Gbagbo, dont le discours à la nation est très attendu depuis 48 heures, est apparu sur les écrans de la 1 ère chaine de la télévision ivoirienne (Rti, constamment brouillée, par on ne sait trop qui).Entouré depuis sa résidence à Cocody, de ses collaborateurs et des membres de sa famille, devisant et parlant sans stress. Dans une atmosphère détendue. Qui contraste avec la peur qui anime la plupart de ses compatriotes qui attendent qu’il leur communique sa foi, sa quiétude. Au moment où les armes tonnent et où des défections sont annoncées ici et là dans l’armée ivoirienne dont il est le chef suprême. Va-t-il démissionner ou se battre, pied contre pied, pour faire respecter par les armes la légalité constitutionnelle ?

Dans les conversations animées de la rue, les croyants évoquent, à travers ce qu’ils ont aperçu dans le ciel, hier, le 5è signe (il en reste encore deux, selon la prophétie) de la présence ou de la main du tout puissant sur la Côte d’Ivoire. On a entendu des gens dire que :
« dieu nous parle. Il parle à ses enfants. Aux Ivoiriens. Il a la main sur le pays. Il mènera auprès des justes, le combat de libération contre les impies et autres va-t-en guerre qui font couler actuellement le sang des Ivoiriens ».
J'ai bien respecté la typographie de la citation : notons que Gbagbo a la prudence de ne pas gratifier ici son "dieu" ou le "tout puissant" d'une majuscule. Propagande, intox, soit. Mais Gbagbo reste sans doute un "croyant craignant Dieu". Il sait très bien qu'une majuscule ici accolée au nom de ce dieu invoqué aurait été un blasphème… Illuminé, criminel mais cyniquement lucide.

 -----------------------

Gbagbo, un national-messianico-socialiste, fléau du Diable ?

Lire sur le blog de Venance Konan :
"La Côte d’Ivoire et le monde entier auront découvert avec effroi un anti-héros ou un héros anti-social et anti-patriotique. Aucun idéal, aucune aspiration, aucun rêve, aucune illumination ne valaient que meure la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi beaucoup de responsables civils et militaires doivent rendre compte pour avoir soutenu ou contribué à entretenir la folie d’un pyromane."
06 Avril 2011
VINCEN TOHBI IRIE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire