Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

lundi 3 janvier 2011

Égaré

 "… depuis son arrivée en ville, un sourd mélange de haine, de souffrance et de mauvaise humeur l'avait saisi au contact de ses contemporains, qu'il avait perdu l'habitude de voir de près."
Tony Duvert : Quand mourut Jonathan, p. 67

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire