Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

mercredi 1 décembre 2010

Gbagbo triche, toujours pareil, toujours égal à lui-même…


Image symbolique du comportement de Gbagbo, aujourd'hui comme hier, comme demain

Stratagème de Gbagbo : faire en sorte que la Commission électorale indépendante ne puisse proclamer les résultats avant le délai légal. Le Conseil constitutionnel serait alors saisi. Or ce Conseil constitutionnel est présidé par un proche de Gbagbo…

Gbagbo s'est depuis plus de cinq ans maintenu illégalement au pouvoir en refusant ou rendant impossibles des élections, par chantage à la guerre civile… Il veut maintenant s'y maintenir en refusant et déchirant la proclamation de résultats qui consacrent sa défaite. Résultats toujours non proclamés officiellement mais qui sont secret de Polichinel : victoire d'Alassane Ouattara par environ 53 % des suffrages. Un professeur médiocre, imbu de lui-même et d'un savoir non maîtrisé est infiniment plus dangereux qu"un général. Un géréral connaît les hommes et respecte les réalités du terrain. Un professeur, d'Histoire de surcroît, vit dans ses théories, utopies  et falsifications… Un professeur d'Histoire marxiste soutenu par une épouse militante  enragée évangéliste… Le pire est à craidre pour la Côte d'Ivoire qui à déjà connu sous le joug de Gbagbo dix ans de malheurs. Pitoyable…

Selon Euronews : [information donnée sans aucun développement !]
"Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara proclamé vainqueur de l‘élection présidentielle par la commission électorale."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire