Qui ne risque rien n'est rien… sur le chemin de Damas, alors que les opinions ont cédé face aux certitudes…
on ne le dit assez : un âge n'en chasse pas un autre, tous les âges qu'on a vécu coexistent à l’intérieur de soi, ils s'empilent, et l'un prend le dessus au hasard des circonstances.

vendredi 3 juillet 2015

Mers el-Kébir 1940

L’attaque de la flotte française par une escadre britannique, les 3 et 6 juillet 1940, a laissé une blessure profonde dans la mémoire des rescapés et des proches des marins disparus. 1297 marins français sont massacrés par leurs alliés anglais… D’innombrables blessés affluent à l’hôpital militaire d’Oran, l’hôpital Baudens… Tous ces jeunes marins n’attendaient que la poursuite du combat contre l’Allemagne occupante. Ils sont trahis, abandonnés, sacrifiés… Dès le 21 juin 1940, la Royal Navy a positionné en Méditerranée la force H de Gibraltar, commandée par l'amiral James Somerville. Cette flotte compte un porte-avions, deux cuirassés, un croiseur de bataille, deux croiseurs, onze destroyers. La Marine française, sous le commandement du vice-amiral d'escadre Marcel Gensoul, aligne dans le port de Mers el-Kébir deux croiseurs de bataille, deux cuirassés anciens, six contre-torpilleurs, quinze torpilleurs, un transport d'hydravions et six sous-marins. Le cuirassier « Le Bretagne » subit les plus lourdes pertes : 36 officiers, 151 officiers-mariniers, 825 quartiers-maîtres et marins… 1012 soldats de la Marine… Victor Le Borgne, matricule 0597, est fusilier-marin sur « Le Bretagne »… Un hommage rendu à un grand-père tué ce jour-là… Les vidéos qui suivent sont mises en ligne par son petit-fils, Nicolas. Mers el-Kébir 1940, un blog émouvant, sincère, vrai, très documenté, un forum avec de nombreux commentaires qui s’affrontent parfois mais d’une rare qualité…











Qui sont les responsables de cette tragédie…  les Anglais… les Français… Les principaux protagonistes :  Winston Churchill et l’amiral James Somerville, l’amiral François Darlan et le vice-amiral d'escadre Marcel Gensoul… DeGaulle ? DeGaulle, à Londres, n’a aucune influence directe. Pourtant dès le 8 juillet, il justifie « sans ambages » l'opération Catapult :
« [...] en vertu d’un engagement déshonorant, le gouvernement de Bordeaux avait consenti à livrer les navires à la discrétion de l’ennemi. Il n’y a pas le moindre doute qu’en principe et par nécessité l’ennemi les aurait employés soit contre l'Angleterre, soit contre notre propre Empire. Eh bien, je le dis sans ambages, il vaut mieux qu’ils aient été détruits. » 
L’image DeGaulle auprès des Français d’Algérie est dès lors détestable, il s’en souviendra 20 ans après… La lecture des discours virulents de DeGaulle à la BBC, les jours précédant l’opération Catapult, discours insistants affirmant que la flotte française sera livrée à l’Allemagne  par le Maréchal Pétain au mépris de la parole donnée, laisse à penser que la responsabilité de DeGaulle est fortement engagée dans la décision de l’Angleterre d’intervenir afin d’éviter que ces redoutables navires français rejoignent les forces allemandes. DeGaulle se trompe ou comme toujours feint de se tromper sur les intentions du Maréchal Pétain…  Le sabordage de la flotte française à Toulon deux ans plus tard, en témoigne encore… De tous les généraux français, DeGaulle est bien le premier à avoir trahi… Il déserte, suscite une rébellion sans réserves contre un gouvernement légitime…  Ne revient sur le territoire national, la victoire acquise par ceux qui ont effectivement combattu, que pour cueillir les honneurs et le pouvoir… Livrer la France aux massacres et aux horreurs de l’Épuration…. Et, entreprendre, lui et ses séides, une monstrueuse opération de manipulation et falsification de l’Histoire.  Falsifications qui par l’école, relayée par les médias, ont maintenant contaminé imprégné désinformé plusieurs générations de jeunes Français. Nous en subissons aujourd’hui et pour encore longtemps toutes les conséquences… Le Maréchal Pétain est devenu un salaud… DeGaulle le Sauveur… Quand DeGaulle décrit le Maréchal Pétain en homme en manque de pouvoir, il ne fait que dessiner un autoportrait…


Ces vidéos ont été mises en ligne par  Nicolas, petit-fils de Victor Le Borgne, matricule 0597, fusilier-marin sur « Le Bretagne » : Mers el-Kébir 1940, un blog émouvant, sincère, vrai, très documenté, un forum avec de nombreux commentaires qui s’affrontent parfois mais d’une rare qualité…







Brest-2 juillet 2015
09h00 : messe du souvenir en la chapelle de la Pointe Saint Mathieu
10h30 : cérémonie officielle devant le mémorial dédié à tous les marins morts pour la France (cénotaphe de la pointe Saint Mathieu, sous la présidence de M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État aux anciens combattants, en présence de l'Attaché naval britannique, représentant l'Ambassadeur de Grande-Bretagne.
16h00 : cérémonie de recueillement au carré militaire du cimetière de Kerfautras (rue Massillon à Brest), devant la tombe du marin inconnu de Mers-el-Kebir.

Oran/Mers-el-Kebir-4juillet
Une commémoration, sous l'égide de l'Ambassade de France, sera organisée en matinée.

Toulon-6 juillet
09h15 : messe en l'église Saint Paul du Mourillon
10h45 : cérémonie au Mémorial des marins morts pour la France du Cap-Brun (Batterie basse)


Mers el-Kébir 1940

Mers el-Kébir – Forum !

Tragédie de Mers-el-Kébir. Hervé Grall raconte

Jean-Michel Léost : "3 juillet 1940 : Mers el-Kébir ou la perfide Albion"




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire